• À quoi sert l’orthographe ?

    L’orthographe permet de se faire comprendre quand les mots sont écrits correctement. Elle sert notamment à distinguer des mots qui se prononcent de la même manière.

    L’orthographe de chaque mot et les accords permettent d’éviter les malentendus et donnent des informations précises.


    3 commentaires
  • A / à

    On écrit a lorsqu'il peut être remplacé par avait. C'est l'auxiliaire avoir conjugué à la troisième personne du singulier au présent de l'indicatif.

    On écrit à lorsqu'il ne peut pas être remplacé par avait. C'est une préposition.

     

    Exercice d'application : a / à


    31 commentaires
  • Et / est

    On écrit est lorsqu'il peut être remplacé par était. C'est l'auxiliaire être conjugué à la troisième personne du singulier au présent de l'indicatif.

    On écrit et lorsqu'il peut être remplacé par et puis. C'est une conjonction de coordination.

     

    Exercice d'application : et / est


    16 commentaires
  • On / ont

    On écrit on quand il peut être remplacé par il ou par elle.

    On écrit ont quand il peut être remplacé par avaient.

    Exercice d'application : on / ont


    22 commentaires
  • Son / sont

    On écrit son quand il peut être remplacé par ses. C'est un déterminant possessif.

    On écrit sont quand il peut être remplacé par étaient. C'est l'auxiliaire être conjugué à la 3e personne du pluriel au présent de l'indicatif.

    Exercice d'application : son / sont


    17 commentaires
  • Ou / où

    On écrit ou quand il peut être remplacé par ou bien. Il exprime un choix entre deux possibilités. C'est une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car).

    On écrit quand il ne peut pas être remplacé par ou bien. Il exprime un lieu ou un moment. Il peut être pronom interrogatif, pronom relatif ou adverbe de lieu.

    Exercice d'application : ou / où


    15 commentaires
  • Ce / se

    On écrit ce devant un nom masculin singulier. C'est un déterminant démonstratif.

    Attention ! Il y a parfois un adjectif qualificatif entre "ce" et le nom !

    On écrit se devant un verbe. C'est un pronom personnel réfléchi.

    Attention ! Quand le verbe commence par une voyelle ou la lettre "h", "se" devient "s'" !

    Exercice d'application : ce / se


    10 commentaires
  • C'est / s'est

    On écrit c'est lorsqu'il peut être remplacé par cela est ou ceci est.

    On écrit s'est lorsqu'il fait partie d’un verbe. C'est un verbe pronominal.

    Exercice d'application : c'est / s'est


    6 commentaires
  • Ces / ses

    On écrit ces devant un nom au pluriel. Il peut être remplacé par ce, par cet ou par cette au singulier. Il exprime l'idée de montrer : c'est donc un déterminant démonstratif.

    Exemples : Ces chaussures sont cirées. Ces lunettes sont amusantes.

    On écrit ses devant un nom au pluriel. Il peut être remplacé par son ou sa au singulier (les siens ou les siennes). Il exprime l'idée de possession : c'est donc un déterminant possessif.

    Exemples : Ses chaussures sont cirées. Ses lunettes sont amusantes.

    Exercice d'application : ces / ses


    10 commentaires
  • Les accents

    Les accents servent généralement à changer la prononciation de certaines voyelles ou à reconnaître certains mots. Ils sont aussi importants que les lettres !

    Exemples : marche / marché ; sale / salé ; le mur de Berlin / le fruit est mûr ;

    sur (=au-dessus) / sûr (=certain) ; tache (= marque) / tâche (= travail) ; mais / maïs ;

    la / là.

    - accent aigu : é ; exemples : l'école, l'été, une dictée, un élève, Hélène...

    - accent grave : è, à, ù ; exemples : le père, la mère, le frère, un élève, Hélène, là, voilà, où...

    - accent circonflexe : â, ê, î, ô, û ; exemples : l'âge, la fête, une île, bientôt, août...

    - tréma : ë, ï (il indique que chaque voyelle doit être prononcée séparément et il se met toujours sur la seconde voyelle). Exemples : Noël, Loïc, maïs, une voix aiguë...


    1 commentaire
  • L'accord de l'adjectif qualificatif

    L'adjectif qualificatif s'accorde toujours en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

    - genre : masculin ou féminin ;

    - nombre : singulier ou pluriel.

     

    Quand l’adjectif qualificatif qualifie :

    - plusieurs noms masculins, il est au masculin pluriel ; le chien et le chat sont gentils

    - plusieurs noms féminins, il est au féminin pluriel ; la leçon et la poésie sont longues

    - plusieurs noms masculins et féminins, il est au masculin pluriel. Mademoiselle Brienne et Monsieur Cleenewerck sont marrants

     

    Exercice d'entraînement n° 1 (en genre)

    Exercice d'entraînement n° 2 (en genre)

    Exercice d'entraînement n° 3 (en nombre)

    Exercice d'entraînement n° 4 (en nombre)

    Exercice d'entraînement n° 5 (en genre et en nombre)

    Exercice d'entraînement n° 6 (en genre et en nombre)


    24 commentaires
  • L'accord sujet / verbe

     

    Le verbe s'accorde toujours avec son sujet.

    Pour trouver le sujet du verbe, on pose la question : « Qui ? ».

    Exemple : Les enfants jouent dans la cour. 

     

    Plusieurs sujets singuliers valent un sujet pluriel !

    Exemple : La Loire et la Garonne se jettent dans l'océan Atlantique.

     

    Plusieurs verbes peuvent s'accorder avec un même sujet !

    Exemple : Les élèves se lèvent, s'habillent et sortent de la classe.

     

    Attention à l'inversion du sujet !

    Exemple : Dans le pommier fleuri chantent les oiseaux.

     

    Attention au choix du sujet !

    Exemple : Les poules de mon voisin picorent les grains.

     

    Attention aux pronoms intercalés devant le verbe !

    Exemple : Ces pommes, je te les donne.

     

    Exercice d'entraînement


    9 commentaires
  • Le verbe à l'infinitif

    Quand deux verbes se suivent, le deuxième se met à l'infinitif.

    Derrière une préposition, le verbe s'écrit toujours à l'infinitif.

    Rappel sur les prépositions : à, dans, par, pour, en, vers, sans, sous, avec, de, chez, sur...

                                              (Adam part pour Anvers, sans sous, avec deux chaussures)



    2 commentaires
  • Participe passé en -é ou infinitif en -er

    Le participe passé en peut être remplacé par un participe passé du 2e ou du 3e groupe comme vendu, battu, pris, etc...

    L'infinitif en -er peut être remplacé par un infinitif du 2e ou du 3e groupe comme vendre, battre, prendre, etc...

    Exercice d'entraînement n° 1

    Exercice d'entraînement n° 2

    10 questions pour vérifier ses connaissances


    36 commentaires
  • Participe passé / infinitif /

    imparfait de l'indicatif / présent de l'indicatif

    Verbe du 1er groupe : - vendu = participe passé : é, ée, és, ées ;

                                       - vendre = infinitif : er ;

                                       - vendait = imparfait de l'indicatif : ais (je, tu), ait (il, elle, on), aient (ils, elles) ;

                                       - vendez = présent de l'indicatif : ez (vous).


    Exercice d'entraînement n° 1

    Exercice d'entraînement n° 2


    9 commentaires
  • Participes passés en -i, -is, -it

    Pour savoir si le participe passé d'un verbe se termine par -i, par -is ou par -it, il faut le mettre dans une expression au féminin :

    - un participe passé en -i s'écrit -ie au féminin (exemple : il est parti = une personne qui est partie) ;

    - un participe passé en -is fait entendre un féminin en -ise (exemple : j'ai compris la leçon = une leçon qui est comprise) ;

    - un participe passé en -it fait entendre un féminin en -ite (exemple : j'ai écrit une lettre = une lettre qui est écrite).

    Exercice d'entraînement n° 1

    Exercice d'entraînement n° 2


    3 commentaires
  • Mes / mais / mets / met / mai

     

    On écrit mes devant un nom au pluriel. C'est un déterminant possessif : il peut être remplacé par "mon" ou par "ma" au singulier. Il exprime l'idée de possession ("les miens" ou "les miennes").

    Exemple : Je pense à mes grands-parents.

     

    On écrit mais pour indiquer une opposition, un désaccord, un inconvénient. C'est une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car).

    Exemple : Ce tableau est très beau mais trop petit.

     

    On écrit mets ou met lorsque le verbe mettre est conjugué au présent de l'indicatif : je mets, tu mets, il/elle/on met.

    Exemple : Je mets mes chaussures mais elles sont trop petites.

     

    On écrit mai lorsqu'il s'agit du 5e mois de l'année.

    Exemple : On commémore la victoire des Alliés le 8 mai.

     

    Exercice d'entraînement


    9 commentaires
  • L'accord du participe passé avec l'auxiliaire être

    Le participe passé employé avec l'auxiliaire être s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

    Masculin singulier : , -i, -u...

    Féminin singulier : -ée, -ie, -ue...

    Masculin pluriel : -és, -is, -us...

    Féminin pluriel : -ées, -ies, -ues...

    Exercice d'entraînement


    8 commentaires
  • L'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir

    Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir ne s'accorde jamais, sauf si le COD est placé devant le verbe.

    Masculin singulier : , -i, -u...

    Féminin singulier :  , -i, -u... 

    Masculin pluriel : , -i, -u...

    Féminin pluriel :  , -i, -u...

     

    Exemples : L'équipe de France a marqué un but.

                      Les Bleus ont gagné leur match.

     

    Attention ! : J'ai cueilli des fleurs. Les fleurs que j'ai cueillies.

                         Elle a visité des châteaux. Elle les a photographiés.

     

    Attention ! : Les fleurs sont fanées.    -->    accord : auxiliaire être. 

                         Les fleurs ont fané.    -->    pas d'accord : auxiliaire avoir !

     

    Exercice d'entraînement


    10 commentaires
  • L'accord des participes passés avec les auxiliaires être et avoir

     

    Le participe passé employé avec l'auxiliaire être s'accorde toujours en genre et nombre avec le sujet du verbe.

    Masculin singulier : , -i, -u...

    Féminin singulier : -ée, -ie, -ue...

    Masculin pluriel : -és, -is, -us...

    Féminin pluriel : -ées, -ies, -ues...

     

    Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir ne s'accorde jamais, sauf si le COD est placé devant le verbe.

    Masculin singulier : , -i, -u...

    Féminin singulier :  , -i, -u... 

    Masculin pluriel : , -i, -u...

    Féminin pluriel :  , -i, -u...


    Exemples : L'équipe de France a marqué un but.

                      Les Bleus ont gagné leur match.

     

    Attention ! : J'ai cueilli des fleurs. Les fleurs que j'ai cueillies.

                          Elle a visité des châteaux. Elle les a photographiés.

     

    Exercice d'entraînement n°1 : l'accord du participe passé avec l'auxiliaire être

    Exercice d'entraînement n°2 : l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir

    Exercice d'entraînement n°3 : l'accord des participes passés avec les auxiliaires être et avoir


    2 commentaires
  • M, b, p

    Devant les lettres m, b et p, il faut écrire m au lieu de n.

    Exceptions : un bonbon, une bonbonne, une bonbonnière, un embonpoint, néanmoins.

     

    Exercice d'entraînement n° 1 : m, b, p

    Exercice d'entraînement n° 2 : m, b, p

    Exercice d'entraînement n° 3 : m, b, p


    3 commentaires
  • On / on n'

     

    On écrit on dans les phrases affirmatives.

    Exemples : On est à l'école. On est heureux de travailler l'orthographe.

     

    On écrit on n' dans les phrases négatives (négation : ne ... pas, ne ... plus, ne ... jamais, ne ... rien, ne ... guère, etc).

    Exemples : On n'est pas à la maison. On n'a pas envie de sortir en récréation.

     

    En cas d'hésitation, on peut remplacer le pronom indéfini on par il ou elle pour savoir si la phrase est à la forme affirmative ou négative.

    Exemples : On est grondé si l'on n'obéit pas.

                      (Il est grondé s'il n'obéit pas.)

     

    Exercice d'entraînement : on / on n'


    2 commentaires
  • Quand / quant / qu'en

    On écrit quand s'il exprime le temps. Il peut être remplacé par "à quel moment" ou "lorsque". Attention aux liaisons : quand il(s), elle(s), on...

    Exemples : Quand te lèveras-tu ? Quand le réveil sonnera !

                      (A quel moment ?)       (Lorsque)

    On écrit quant devant les prépositions "à", "au" et "aux". Il peut être remplacé par "en ce qui concerne".

    Exemples : Quant à lui, c'est bien ; quant aux autres, c'est moins bien.

                       (En ce qui concerne)

    On écrit qu'en s'il peut se décomposer en "que en". Il s'emploie souvent dans les phrases négatives (ne ... pas) et interrogatives (questions).

    Exemples : Les feuilles ne tombent qu'en automne.

                       Qu'en penses-tu ? Qu'en est-il ?

    Synthèse : - quand : à quel moment ? ; lorsque

                     - quant : à ; au ; aux

                     - qu'en : qu'en ... ? ; ne ... qu'en

    Exercice d'entraînement : quand / quant / qu'en


    votre commentaire
  • Leur / leurs

    On écrit leur devant un nom au singulier. Il peut être remplacé par son ou par sa. C'est un déterminant possessif.

    On écrit leurs devant un nom au pluriel. Il peut être remplacé par ses. C'est un déterminant possessif.

    On écrit toujours leur devant un verbe. Il peut être remplacé par lui. C'est un pronom personnel.

    Synthèse : - leur : devant un nom singulier ou un verbe

                     - leurs : devant un nom pluriel

    Exercice d'entraînement n° 1

    Exercice d'entraînement n° 2

    Exercice d'entraînement n° 3


    16 commentaires
  • Ce / cet / cette / ces

    On écrit ce devant un nom masculin singulier commençant par une consonne (sauf parfois la lettre "h").

    On écrit cet devant un nom masculin singulier commençant par une voyelle (ou parfois la lettre "h").

    On écrit cette devant un nom féminin singulier.

    On écrit ces devant un nom pluriel. Ces est le pluriel de ce, cet et cette.

    Exercice d'entraînement n° 1 : cet / cette

    Exercice d'entraînement n° 2 : ce / cet / cette / ces

    Exercice d'entraînement n° 3 : ce / cet / cette / ces

    Exercice d'entraînement n° 4 : ce / cet / cette / ces


    12 commentaires
  • Tout / toute / tous / toutes

    Tout, placé devant un nom ou un groupe nominal, s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

    Exemples : tout le matin (masculin singulier)

                     toute la soirée (féminin singulier)

                     tous les jours (masculin pluriel)

                     toutes les nuits (féminin pluriel)

    Tout, placé devant un adjectif qualificatif, est le plus souvent un adverbe (s'il peut être remplacé par très, entièrement ou tout à fait). Dans ce cas, il est invariable et ne s'accorde pas, sauf devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré.

    Exemples : Les enfants sont tout mouillés. (Tout = entièrement)

                      Les enfants sont tous mouillés. (Tous = tous les enfants)

               Des robes toutes belles. (Accord car adjectif féminin commençant par une consonne)

                      Des herbes toutes humides. (Accord car adjectif féminin commençant par un h aspiré)

    Exercice d'entraînement : tout / tous


    19 commentaires
  • La / l'a / l'as / là / las

     

    On écrit la s'il peut être remplacé par une. C'est un article défini.

    Exemple : Les élèves écoutent la leçon. ( = une leçon)

     

    On écrit également la s'il remplace un nom féminin singulier. C'est un pronom personnel.

    Exemple : Il cueille une pomme et la mange.

     

    On écrit l'a s'il peut être remplacé par l'avait (sujet = il, elle, on).

    Exemple : Cette pomme, il l'a mangée.

     

    On écrit l'as s'il peut être remplacé par l'avais (sujet = tu).

    Exemple : Cette pomme, tu l'as mangée.

     

    On écrit s'il peut être remplacé par ici. C'est un adverbe de lieu.

    Exemple : Le trésor est . ( = ici)

     

    On écrit las s'il peut être remplacé par fatigué.

    Exemple : Il est las. ( = il est fatigué)

     

    Exercice d'entraînement n° 1 : la / là

    Exercice d'entraînement n° 2 : la / l'a / l'as / là

     Exercice d'entraînement n° 3 : la / l'a / l'as / là


    8 commentaires
  • Quel / quelle / quels / quelles / qu'elle / qu'elles

    Quel est un déterminant interrogatif ou exclamatif qui s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

    Quel : masculin singulier            (exemple : quel âge as-tu ?)

    Quelle : féminin singulier           (exemple : quelle heure est-il ?)

    Quels : masculin pluriel             (exemple : quels livres préfères-tu ?)

    Quelles : féminin pluriel            (exemple : quelles nouvelles ?)

     

    On écrit qu'elle(s) (= "que elles") s'il peut être remplacé par qu'il(s). Il est suivi d'un verbe. 

    Exemples : Qu'elle est belle !         -->        Qu'il est beau !

                     Qu'elles sont belles !    -->        Qu'ils sont beaux !

     

    Synthèse : - devant un verbe : qu'elle ou qu'elles ;

                      - se rapportant au nom : quel, quelle, quels ou quelles.

     

    Exercice d'entraînement : quel / quelle / quels / quelles / qu'elle / qu'elles


    1 commentaire
  • L'accord du participe passé sans auxiliaire

     

    Le participe passé employé sans auxiliaire s'accorde comme un adjectif qualificatif, c'est-à-dire qu'il s'accorde en genre et en nombre avec le nom (ou le pronom) auquel il se rapporte.


    votre commentaire
  • Sans / s'en / sens / sent / cent / sang

     

    On écrit sans lorsqu'il s'agit d'une préposition qui indique un manque, une privation. C'est le contraire d'avec.

    Exemples : Un régime sans sel.

                    Il s'en va sans son parapluie.

     

    On écrit s'en lorsqu'il accompagne le verbe pronominal ( = "se en").

    Exemples : Elle se souvient de ses vacances.    -->    Elle s'en souvient.

                   Il s'en va sans son parapluie.

     

    On écrit sens ou sent lorsqu'il s'agit du verbe sentir conjugué au présent de l'indicatif.

    Sentir    -->    je sens ; tu sens ; il/elle/on sent.

     

    On écrit cent lorsqu'il s'agit du nombre 100.

    Exemple : Il y a cent ans commençait la Première Guerre Mondiale.

     

    On écrit sang lorsqu'il s'agit du liquide rouge qui coule dans les veines.

    Exemple : Je fais ma prise de sang.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique