• De 1815 à 1848 : les derniers rois de France

    Après la chute de Napoléon Ier, Louis XVIII (18) revient au pouvoir et se rend impopulaire.

    A sa mort, Charles X (10) veut rétablir le pouvoir absolu et supprime les libertés.

    Le peuple de Paris se révolte les 27, 28 et 29 juillet 1830. Ces journées sont appelées : les Trois Glorieuses.

    Charles X s'enfuit à l'étranger.

    Louis-Philippe, appelé roi des Français, se montre plus libéral. Cependant, les ouvriers sont malheureux et, devant le refus du roi d'instituer le suffrage universel, le peuple se révolte une nouvelle fois en 1848 et oblige Louis-Philippe à abdiquer.


    2 commentaires
  • La Seconde République

    En février 1848, une nouvelle révolution éclate et chasse Louis-Philippe.

    Le gouvernement provisoire dirigé par Louis Blanc et Lamartine proclame la Seconde République le 4 mai 1848.

    Ce  gouvernement institue le suffrage  universel et abolit l'esclavage.

    Loius-Napoléon Bonaparte est élu Président de la République le 10 décembre 1848.

    A la suite du Coup d'Etat du 2 décembre 1851, il sera proclamé Empereur sous le nom de Napoléon III (3)en 1852.


    votre commentaire
  • Le Second Empire

    Le Second Empire (2 décembre 1852 – 4 septembre 1870) est une période de prospérité économique qui a aidé la bourgeoisie à s'enrichir. Napoléon III a favorisé le développement des voies de communication et des grands travaux pour embellir Paris.

    Cependant, malgré des progrès techniques et quelques libertés accordées par Napoléon III (droit de grève), les conditions de vie des ouvriers et des paysans sont diff iciles.

    L'empereur accorde quelques libertés aux Français :
    - liberté de la presse ;
    - liberté, pour les députés, de discuter les actes du gouvernement.


    votre commentaire
  • Les guerres du Second Empire

    Pendant le Second Empire, la France est en guerre :
    - contre la Russie en Crimée : la chute de Sébastopol donne la victoire à la France ;
    - contre l'Autriche : la France, victorieuse, reçoit Nice et la Savoie ;
    - contre le Mexique : la France est vaincue ;
    - contre la Prusse : Bismarck, chancelier de la Prusse, souhaite former la grande Allemagne et inflige une défaite aux Français à Sedan, le 2 septembre 1870. Napoléon III est fait prisonnier et Paris est assiégée par les Prussiens.


    votre commentaire
  • Le travail des enfants au XIXème siècle

    Pendant des siècles, la plupart des enfants ont travaillé dès leur plus jeune âge. A la campagne, ils étaient employés aux travaux des champs. A la ville, ils aidaient leurs parents artisans. Le travail se faisait en famille et ils devenaient souvent ce qu'était leur père : paysans, maçons, ouvriers... Ainsi, très jeunes, ils apprenaient le métier.

    Certains enfants, issus de familles nombreuses, étaient placés comme ouvriers dans des fermes ou chez des patrons.

    Seules les familles aisées peuvent envoyer leurs enfants à l'école.

    Au XIXe siècle, le développement prodigieux des machines, l'apparition de nouvelles techniques et l'extension rapide du chemin de fer entraîne des changements très importants en France. 

    L'utilisation de la machine à vapeur se généralise dans tous les domaines d'activités : moissonneuses, machines-outils, trains, bateaux, pompes, métier à tisser...

    Pour répondre à cette demande très forte de construction de machines, la métallurgie se développe rapidement à partir de 1820, la consommation de minerai et de charbon et de fer augmente.

    Des centres industriels faisant appel à une main-d'œuvre importante apparaissent. Les ouvriers y sont regroupés dans de grandes usines. Parallèlement à cette révolution, les petits ateliers familiaux commencent à disparaître.

    Les historiens appellent cette période la "révolte industrielle".

    Des enfants dans les mines

    Pendant longtemps, jusque vers 1880, les enfants ont travaillé dans les mines. Leur petite taille leur permettait de se glisser dans les galeries les plus étroites. Ils poussaient les wagonnets remplis de charbon, au risque de se faire écraser quand, à bout de force, ils ne pouvaient plus retenir la lourde charge.

    Ils subissaient les mêmes risques que les adultes et vivaient dans des conditions effroyables, parfois dès l'âge de six ans. C'est ainsi qu'à Béthune, en 1861, lors d'un accident dans la mine, sur dix-huit morts, on compta sept enfants dont certains avaient juste neuf ans.

    Des journées de 15 heures

    Les conditions de travail sont très pénibles pour tous. Beaucoup d'enfants font partie d'équipe d'adultes ; ils sont soumis aux mêmes horaires et ne sont pas mieux traités.

    Dans les mines de charbon, "la durée de travail est habituellement de onze à douze heures ; elle va jusqu'à quatorze heures et, très fréquemment, on fait une double journée, si bien que l'ensemble des travailleurs restent sous terre en activité vingt-quatre heures, assez souvent même, trente-six heures à la suite."

    A l'usine dès l'âge de 8 ans

    Au XIXème siècle, les usines étant de plus en plus mécanisées, de nombreux postes de travail sont occupés par des manœuvres sans qualification. Dès l'âge de 8 ou 9 ans, les enfants sont employés à ces travaux qu'aucune machine ne peut exécuter à cette époque. Les patrons encouragent le travail des enfants.

    Leur habilité et leur petite taille sont bien utiles pour certaines tâches. Et surtout, un adulte effectuant un travail similaire doit être payé trois à quatre fois plus. Bien souvent, comme leurs salaires ne sont pas suffisants pour vivre, les parents eux-mêmes font embaucher leurs enfants par l'usine.

     


    votre commentaire
  • Les débuts de la IIIème République

    La IIIème République est proclamée le 4 septembre 1870. Thiers est élu chef du gouvernement en majorité monarchiste, mécontente les Parisiens qui élisent un conseil municipal : le Commune. Le gouvernement se réfugie à Versailles et réprime la révolte des Parisiens pendant la semaine sanglante. Paris assiégée par les Prussiens capitule en janvier 1871. Le 10 mai 1871, Thiers signe avec Bismark la paix avec l'Allemagne.

    La France doit céder l'Alsace et une partie de la Lorraine et payer une forte somme d'argent.


    votre commentaire
  • La IIIème République, de 1871 à 1914

    La Troisième République réorganise notre pays grâce à la constitution de 1875.
    La vie des ouvriers est améliorée en raison de l'application de nombreuses lois sociales :
    - constitution de syndicats ;
    - réduction du nombre d'heures de travail dans la journée ;
    - une journée de repos dans la semaine.

    En 1882, Jules Ferry institue l'école gratuite, laïque et obligatoire.

    La Troisième République constitue un vaste empire colonial.

    votre commentaire
  • La France dans le monde

    De 1880 à 1930, la France crée, sur les 5 continents, un vaste empire colonial pour des raisons économiques (commerce, échange entre la métropole et les colonies), religieuses (missionnaires) et politiques (influence française dans le monde).

    L'administration française fait construire des routes, des voies ferrées, des écoles, des missions, des villes.

    Les indigènes doivent travailler pour les colonisateurs.


    votre commentaire
  • Le développement de la science et des techniques

    En médecine, les travaux de Louis Pasteur, en sciences les découvertes révolutionnaires de Pierre et Marie Curie (la radioactivité), Graham Bell (le téléphone) et des frères Lumières (le cinéma) seront développés au XXème siècle.


    votre commentaire
  • La 1ère révolution industrielle

    La 1ère révolution industrielle est due au développement de la machine à vapeur qui permet :

    - de construire de nombreuses machines et d'augmenter la production des usines ;

    - d'inventer la locomotive à vapeur, les transports s'améliorent et le réseau ferroviaire s'étend rapidement ;

    - de transformer le fer dans des hauts-fourneaux ;

    - de développer les mines pour exploiter la houille, combustible nécessaire au fonctionnement des machines à vapeur ;

    - créer des banques qui financent les entreprises.


    2 commentaires
  • La seconde révolution industrielle

    La seconde révolution industrielle est née de l'invention de l'électricité et de la découverte du pétrole.

    La construction automobile se développe et les premiers avions sont construits.

    L'éclairage à l'électricité commence à se généraliser. Les premières lignes électriques de chemin de fer voient le jour.

    Le métro (métropolitain), qui fonctionne à l'électricité, sont construits à Paris.

    Toutes ces modifications changent profondément la vie des Français.


    votre commentaire
  • Les villes au XIXème siècle

    Le développement des grands centres industriels attire les populations rurales vers les villes.

    Près des grandes usines, on construit des cités ouvrières destinées à loger un grand nombre de personnes.


    Sous l'influence du baron Haussmann, Paris se transforme, s'agrandit, s'embellit.


    Le commerce s'intensifie. Les commerçants  créent des grands magasins dans lesquels on peut trouver toutes sortes d'articles, contrairement au petit commerce spécialisé.


    votre commentaire
  • Les transformations sociales du XIX e siècle

    Le XIXe siècle, héritier des idées de la Révolution Française, a vu s'améliorer peu à peu la condition de vie des français ;  ceux-ci sont désormais des citoyens égaux devant la loi, ils élisent leurs dirigeants au suffrage universel.

    Leurs conditions de travail s'améliorent lentement.

    Tous les jeunes Français doivent recevoir une instruction gratuite et laïque.

    La presse a maintenant la liberté d'exprimer son opinion, même si celle-ci est différente de l'opinion des dirigeants du pays.

    Les progrès dans les domaines de l'industrie, des transports et de la médecine facilitent et améliorent la vie quotidienne des Français.


    votre commentaire
  • Les  arts au XIXe siècle

     

    - En littérature, les écrivains Victor Hugo, Honoré de Balzac, Emile Zola et les poètes Charles Baudelaire.

    - En peinture, l'impressionnisme s'impose avec Renoir, Monet, Pissarro...

    - En sculpture, Rodin influence son époque.

    - En musique, Berlioz, Bizet, Gounod deviennent  célèbres.

     

    En savoir plus :

    Le XIXe siècle voit une grande évolution dans tous les domaines artistiques.

    - La littérature : outre les romantiques, Honoré de Balzac décrit la vie des Français sous Louis-Philippe ; Emile Zola étudie les mœurs de ses concitoyens et a une grande influence à la fin du siècle. Les poètes Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine marquent la poésie moderne.

    - La peinture : auparavant, les peintres réalistes concevaient leurs œuvres  dans leur atelier (Millet, auteur de L'Angélus, Courbet...). Grâce à l'invention de la peinture en tube, facilement transportable, les artistes se déplacent en plein air et représentent des scènes de vie et des paysages qu'ils observent réellement. Les impressionnistes cherchent à représenter les variations de la lumière et le mouvement.

    - La sculpture : Rude sculpte des scènes de vie (les bas reliefs de l'Arc de Triomphe) ; Auguste Rodin est considéré encore de nos jours comme l’un des maîtres de cet art.

    - La musique : Hector Berlioz compose des symphonies. Charles Gounod et Georges Bizet (Carmen) écrivent des opéras.


    2 commentaires
  • Les causes de la Première Guerre Mondiale

     

    En 1914, l'Europe est divisée en 2 blocs opposés :

    - l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie forment la Triple Alliance.

    - la France, la Russie et le Royaume-Uni forment la Triple Entente.

    Vaincue en 1870, la France espère une revanche sur l'Allemagne afin de récupérer l'Alsace et la Loraine.

    L'Autriche-Hongrie veut envahir la Serbie. Mais ce petit pays est soutenu par la Russie.

    La guerre est déclenchée par l'assassinat de François-Ferdinand, héritier de l'empire d'Autriche-Hongrie, le 28 juin 1914.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique