• Hommage à Jean Ferrat : nul ne guérit de son enfance

    Hommage à Jean Ferrat :

    nul ne guérit de son enfance

    Jean Ferrat

    Le monde de la chanson et de la poésie sont en deuil. Ce samedi 13 mars 2010, en début d’après-midi, l’heure s’est arrêtée au cadran de la montre ; la montagne pourtant si belle est devenue si triste : le chanteur et poète Jean Ferrat nous a quittés. La chanson française est orpheline.

    "Ma France", "Que serais-je sans toi ?", "Aimer à perdre la raison", "La montagne", "C'est beau la vie", "Y aurait-il ?", "Nuit et brouillard", "La femme est l'avenir de l'homme", "La jeunesse", "Deux enfants au soleil" sont quelques titres parmi les deux cents chansons ou presque qu'il a composées.

    Pour lui rendre hommage, nous avons écouté en classe quelques-unes de ses plus belles chansons. Et comme le disait Jean Ferrat : le poète a toujours raison car nul ne guérit de son enfance et c’est beau la vie...

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :